La Propagande Anti-Biberon à Cayenne


JE RAPPELLE QU'IL N'Y A EN GUYANE AUCUN RISQUE DE SANTÉ À NOURRIR SON BÉBÉ AU LAIT ARTIFICIEL !!!!


Cette campagne anti-biberon est affichée dans toutes les rue de Cayenne, sponsorisée par les collectivités locales au frais du contribuable. Elle sert à stigmatiser et culpabiliser les mères qui ne désirent pas allaiter.


Lundi matin, j'ai voulu donner l'alerte sur Facebook et je me suis pris un tollé d'insultes et de préjugés. En essayant de me défendre je me suis enfoncée, j'ai fini par lâché que j'étais anti-allaitement ! Et oui, d'une certaine façon c'est le cas. Des femmes qui mettent la pression à d'autres femmes qui pourraient déconstruire leurs systèmes de valeurs sociales dans lequel elles se reconnaissent sont montrée du doigt tout les jours, mises sous pression, en mode intimidation. Alors STOP ! J'ai du supprimé une partie des commentaires.


Pour déconstruire cet argument de santé et de salubrité, je rappelle que la Guyane est un territoire d'outre mer, avec de l'eau potable, du lait artificiel en poudre pas très chers, et des micro onde pour stéréliser le biberon. Je rappelle qu'en territoire d'outre mer, les jeunes mères touchent une allocation à la naissance du bébé, et donc l'investissement de 4 biberons, un micro onde (si elle ne l'a pas déjà) vaut plus ou moins le même que deux tires lait et quelques biberons qu'il faudra stérilisé quand même. Je rappelle que les laits maternelles en poudre contiennent des suppléments de vitamines et de minéraux essentiels à la croissance des bébés. Je rappelle aussi que les mamans allaitantes donnent elles aussi des produits chimiques dans le lait de leur bébé en fonction de la quantité de pesticides qu'elle ingurgite. Le lait maternel, oui, mais à condition de manger bio ! Quand au développement intellectuel des enfants allaitées une étude du King's Collège à Londres a prouver que le niveau d'alimentation au lait maternel n'a aucun lien avec le QI des bébés.


Toutes ces campagnes pour le lait maternel sont culpabilisante pour les femmes. Qu'elles allaitent ou non d'ailleurs, car certaines aimeraient le faire mais n'y arrivent pas, dans un cas compliqué et ne voulant pas non plus "souffrir" pour être une bonne mère. C'est du stress pour les mères de devoir subir les "encouragements" constants des édiles de sacro-sein. Ce sont des campagnes organisées par des institutions dans le but d'objectiver le corps des femmes. Les femmes ont gagner au siècle passé le territoire de leurs corps. La femme est un être humain qui construit son destin et qui n'est pas nait avec pour fonction de donner le sein aux bébés. Cette fonction est un choix qu'elle fera plus tard, ou pas, selon son organisation sociale, familiale et religieuse.


JE RAPPELLE QU'IL N'Y A EN GUYANE AUCUN RISQUE DE SANTÉ À NOURRIR SON BÉBÉ AU LAIT ARTIFICIEL



0 vue

© 2018, Magali Tranchant