Assumer sa faute : le calvaire des violeurs

J'ai été violée à quinze par Manuel Valls et il m'a fait violé une seconde fois par Xavier Taïb alors qu'il croyait son premier crime prescrit pour se venger de s'être fait prendre en flagrant délit.


À l'époque Manuel Valls était professeur d'histoire géographie contractuel déjà bien vue en politique, quand il a obtenu un poste de conseillé à Matignon en 1993, j'avais quinze ans. Il a quand même pu se libéré pour notre voyage scolaire, toute la classe était très contente qu'il vienne avec nous, parce que même s'il est archi-prétentieux, c'est un homme qui sait plaire. Je ne me rappelle plus si ça s'est passé le premier ou le deuxième jours en Auvergne, mais il a usé d'un stratagéme pour me faire venir dans sa chambre, m'a posée beaucoup de questions sur les garçons, m'a drogué et m'a violé. Quand je suis rentrée dans mon dortoir je planais un peu, une camarade à crier "il l'a violé" j'ai rien compris, je suis restée jouer aux cartes, elle a appelé la police et il est partis en garde à vue.



Manuel Valls, violeur



Puis il y a eu des interventions pour falsifier la plainte, d'abord le professeur principal du voyage Jean Marie Pichon, qui ne voulait pas d'histoires de se genre pour entacher sa carrière. À récupéré le drap dans lequel se répandait mon hymen, et à envoyer ma camarade et sa copine, se faire passer pour moi chez les flics afin d'avouer à ma place qu'elle était une menteuse. Michel Rocard aussi est intervenu auprès de ma famille pour qu'on ne fasse pas d'histoire, mon père qui avait passé l'examen pour devenir adjudant chef au moment de ma naissance, a obtenu le grade justement à mes 16 ans, juste après ça. La franc maçonnerie de Chartres également s'en est mêlée, il a été convenu qu'il fallait m'éloigner de mes camarades qui sont tous passé en seconde générales et m'envoyer en BEP dans un lycée de la zone. Et on m'a laissé me démerder avec mes traumas. D'abord je n'avais pas l'air si traumatisée que ça, j'ai vomi énormément pendant trois semaines, puis j'ai eu mes règles et c'était fini, oublié le monsieur ! Je n'ai pas eu de comportement particulièrement rebelle, ou revancharde, non parce que j'étais une jeune fille discrète à la base et mal dans sa peau. Tout mes cris de détresse restaient silencieux, cet été là je me suis mutilée la bouche j'ai ciselé avec un cutter un coin de ma bouche, je ne sais plus pourquoi, depuis en période de stress j'ai la bouche asymétrique , et je me suis aussi légèrement coupé les cils, mais pas tous. C'est vrai, ça n'a l'air de rien ! Personne n'a rien vu ! Des profs disaient à mes parents qu'ils ne s'inquiétaient pas pour mon avenir car j'étais très intelligente ( sous entendu : d'avoir su attirer dans mes filets un conseillé ministériel sans doute ! ) et pourtant j'avais été blâmée, socialement sanctionnée, rejetée scolairement, sans avenir social, jeté en BEP alors que je voulais entrer en seconde littéraire art-plastique. Je suis la victime du blâme social, et d'une dévalorisation sociale constante depuis que Manuel Valls m'a violée. Avant j'avais le droit à la même vie que les autres, et d'un seul coup, on m'a jeté aux ordures ! Alors Manuel Valls qui clamait son innocente en rejetant la faute sur moi, à laisser les gens bien, les bons et loyaux franc maçon s'en prendre à moi. Parce que c'est humaniste ! On gâche l'avenir d'une jeune fille par connivence, on l'empêche d'être la FILLE BIEN , d'un BON NIVEAU qu'elle est depuis sa naissance en lui jetant le discrédit, en la piégeant sournoisement par connivence maçonnique et politique.


Xavier Taïb violeur

J'arrivais quand même à vivre ma vie, jusqu'à la fin de la prescription, à l'époque les viols sur mineur était prescrit 10 ans après la majorité de la victime. Manuel avait calculé qu'il lui faudrait attendre 13 ans pour se venger et c'est ce qu'il a fait. Treize ans après mon premier viol, il a envoyé Xavier Taïb me violé avec l'aide de Nicolas Roggy. Pour que je comprenne bien de qui ça venait Xavier Taïb m'a dit exactement la même phrase que Manuel Valls juste avant de me violer "Je ne t'épouserais pas" ! Qu'est ce que ça vient foutre dans un viol ! C'est bien la preuve qu'il était envoyé par Manuel Valls ! Sauf que voilà, Manuel Valls a fait des études d'histoire géographie et pas de droit, et treize ans après les faits faisait une différence de calcul de deux mois avant la fin de la prescription. Ce con m'a prise pour une bélier, alors que je suis gémeaux ascendant gémeaux. Et rebelote, Xavier Taïb a fait deux jours de garde à vue, et j'ai due subir un second fléau de blâme social contre moi, de rejet, de discrédit, de nouveaux pièges pour me conduire à ma perte. Alors que j'ai toujours été talentueuse et que si j'avais été si intelligente que ça ou si salope, sournoise qu'ils osent le prétendre j'en aurai tiré bénéfice depuis longtemps au lieu de l'occulté.


Nicolas Roggy complice de viol

Alors vous comprenez que durant le mandat de Manuel Valls en tant que premier ministre, j'ai fini très très mal, il m'a réduit aux cartons alimentaires, j'ai faillis me retrouvé à la rue, alors que j'étais photographe, artiste peintre, plasticienne, intervenant culturel, professeur d'arts plastique, me voilà à nouveau jeté à la poubelle comme une merde ! Incapable de retrouver un niveau de vie correcte ! Dévalorisée socialement, humiliée, restreint, traquée ... le supplice semble éternel. Et puis le vent tourne, les politiques changent, et je caresse à nouveaux l'espoir d'avoir le droit de travailler, de gagner le pain dans mon assiette, et même de bien manger, de m'acheter de la crème anti-ride, mais jusqu'à quand ? Même si le vent tourne, je ne dois pas oublié la menace de nouveaux blâmes, je n'ai pas le droit de récupéré mon niveau. Tout juste le droit de bien manger, de travailler dure, en priant pour que je puisse assoir ma position avant qu'il ne tourne encore politiquement. Ah, on dit que l'extrême droite c'est mal, même moi je le dis, mais ce n'est pas eux que je crains le plus. C'est bien la gauche qui me fait peur, c'est eux qui m'ont harcelé toute ma vie pour faire de moi un exemple. J'imagine qu'il doit y avoir beaucoup de violeur chez eux pour s'en prendre à nous comme ça.


Enfin bref, je me demande quand est ce que les violeurs accepteront leurs fautes, que faire pour qu'ils comprennent le mal qu'ils font, pourquoi la société les soutient elle constamment ! Pourquoi la société et les francs maçons blâment ils les victimes de viol ! Pourquoi jeter une vie pleine de dons et talents à la poubelle quand elle pourrait servir à d'autres choses plus percutantes, plus grandes, plus intéressantes que ça ! Jamais, ils ne culpabilisent ? Jamais, je le crois. Malgré tout ce que subissent leurs victimes, ils ne sont pas capable de reconnaitre qu'ils ont eu tord, de demander pardon, de se justifié par une excuse bidon "j'ai mal interprété les signes, je m'excuse", "je suis navré que mes amis s'en soit pris à toi", "je suis désolé de t'avoir organisé un deuxième viol pour le plaisir de te mâter", "je ne voulais pas te faire de mal". C'est mec qui sont capable des pires mensonges pour tirer un coup, ne sont pas capable d'assumer leurs fautes et juste de demander pardon. Mens moi, s'il te plait, je veux que tu me mentes, dis moi que tu es désolé.

5 vues

© 2018, Magali Tranchant